interview communication marketing

Interview de Alice Poligny Communications Manager @ Goodeed

1/ Alice Poligny, présentez votre parcours.

J'ai commencé mon parcours par un DUT en Information-Communication à l'IUT Paris Descartes, puis j'ai réalisé un master 1 spécialisé dans les Relations publiques, presse et événementiel à l'ISCOM. Pour ma dernière année d'étude, j'ai décidé de me spécialiser dans l'Administration de projets culturels à l'IESA. J'ai effectué des stages pendant mes cinq années d'études puis j'ai réalisé quelques missions en communication/développement pour des associations avant d'entrer chez Goodeed.

Alice Poligny Goodeed

Alice Poligny

2/ Qu’est-ce qui vous a séduit dans le concept de Goodeed ?

J'ai tout de suite trouvé le concept très innovant avec un potentiel incroyable : transformer les budgets publicitaires en dons ! Les premiers sur le marché, le concept étant totalement novateur, tout était à faire, l'équipe était encore petite, personne en communication : je pouvais construire de mes petites un main un nouveau monde, un monde où il n'y a aucune barrière pour donner peu importe notre âge, nos moyens financiers !

3/ Quels sont les outils que vous mettez en place pour obtenir du trafic vers votre site web ? Y’a-t-il un volet digital dans vos RP ?

Nous utilisons de nombreux supports de communication : RP, événementiel notamment les salons, réseaux sociaux, publicité en ligne. La majorité de notre trafic vient des réseaux sociaux : à savoir qu'à chaque fin de don sur Goodeed, chaque personne peut partager son don sur ses réseaux, ce qui nous crée toujours une forte viralité. Nous avons de nombreuses retombées médiatiques qui nous apportent une belle visibilité. Plus récemment, j'ai commencé à créer des partenariats avec des youtubers qui parlent de Goodeed dans leurs vidéos, la portée est incroyable !

4/ Comment gérez-vous la couverture presse de Goodeed ? Avez-vous fait appel à une agence de RP ?

J'essaye de cibler au maximum des journalistes intéressés par les domaines que nous touchons : l'entreprenariat, les initiatives solidaire, la publicité en ligne, les millenials etc. Une fois le premier contact établi, j'essaye de prendre soin de la relation, de faire du bon "networking" afin d'avoir des échanges réguliers win-win, cela prend beaucoup de temps. Nous avons fait appel à une agence RP anglo-saxonne lors de notre lancement international en 2015.

5/ Avez-vous une « approche annonceur » spécifique ?

Nous approchons les marques qui ont des budgets communication assez conséquents et qui ont une démarche responsable de par leurs actions de mécénat ou leur communication.

6/ Quels leviers utilisez-vous pour développer la notoriété de Goodeed ?

Tous les outils communications cités précédemment sont nos canaux d'acquisition. Nous lançons également des projets exceptionnels régulièrement afin d'offrir un contenu toujours nouveau à nos utilisateurs : pendant une semaine vous pourrez offrir des lampes solaires au Mali, la semaine suivante des livres au Maroc ! Nous pouvons ainsi lancer des campagnes de communication avec des contenus toujours différents.

7/ Les réseaux sociaux sont de plus en plus importants dans la communication actuelle. Quels réseaux favorisez-vous en priorité ?

Nous avons une communauté très engagée et active sur les réseaux sociaux. Facebook est notre outil principal car il facilite les échanges, le relai d'informations tout format compris (texte, photo, vidéos etc.).

8/ Quelles sont les prochaines étapes dans le développement de Goodeed ?

Notre vision est de créer la plus grande communauté de donateurs au monde, une communauté qui pourra réagir instantanément, rapidement et simplement à des causes humanitaires, environnementales, sociales. Nous sommes déjà en route : nous avons réalisé la plus grande campagne de crowdfunding en France avec plus de 20 000 donateurs réunis en 4 jours pour financer des vélos au Cambodge !

9/ Pour finir, auriez-vous des conseils à donner aux futurs communicants ?

Je dirais qu'il faut être curieux et ouvert d'esprit. Chaque chose que vous apprenez est importante même si elle ne semble pas être en lien direct avec le métier que vous visez. Vous voulez devenir responsable com ? Intéressez-vous aux métiers périphériques : la compta, le graphisme, le montage vidéo, le développement web etc. Aujourd'hui les places sont chères et plus vous serez polyvalent, plus vous aurez de l'intérêt pour une boite, surtout si elle est petite ! Prenez également soin de votre réseau, le fameux "networking" est très important, chaque personne que vous croisez peut être un futur collaborateur, apporteur d'affaire ou client, le relationnel me semble très important dans notre branche donc il faut en prendre soin !

B

Pour suivre Goodeed sur les Réseaux sociaux