interview communication marketing

Interview de Ronan Le May Social Media Manager @ Agence Pain Vin

1/ Quel est votre parcours et votre rôle au sein de l’agence Pain vin ?

Après une première formation dans la finance, je suis ensuite arrivé dans le monde la communication par le graphisme pour finalement m’orienter vers le digital. Issu du monde du vin, j’ai intégré l’agence Pain Vin Company il y a environ 2 ans et je suis passé il y un an responsable du pôle digital. Je m’occupe d’une petite équipe de 3 personnes comprenant 2 social media manager et un graphiste.

Mon rôle au quotidien est principalement d’articuler les tâches de chacun de mes collaborateurs et gérer la relation et la satisfaction de nos clients. Je m’occupe aussi directement de quelques clients sur l’opérationnel en digital dans le secteur des spiritueux. L’enjeu de mon poste est donc d’avoir un œil partout, tout le temps, pour garantir le bon fonctionnement des activités de chacun en intervenant en cas de problèmes.

ronan-le-may-agence

Ronan Le May

2/ Sur quels réseaux sociaux êtes-vous présents ?  Quel est l’objectif de ces présences ?

Nous occupons aujourd’hui 4 réseaux sociaux de manière active pour nos clients à savoir Facebook, Instagram, Twitter et Pinterest. Bien évidemment, tous n’investissent pas les mêmes réseaux, la majorité étant uniquement sur Facebook et Instagram.

Les objectifs de cette présence sont aujourd’hui séparés en deux catégories : uniquement travailler l’image de la marque ou bien développer le e-commerce en mettant en avant leur boutique en ligne.

3/ Quels outils utilisez-vous au quotidien pour monitorer, publier et analyser ?

Nous utilisons différents logiciels mais les deux indispensables sont aujourd’hui AgoraPulse pour le monitoring, l’analyse et la planification et Mention pour la veille stratégique. Nous réalisons également un travail de veille « à la main » pour assurer une veille concurrentielle pour nos clients.

4/ Quels types de contenu publiez-vous sur Twitter, Facebook, Instagram et YouTube ? Adoptez-vous des stratégies d’animation différentes ?

Notre stratégie varie bien évidemment en fonction des réseaux que nous occupons. Par exemple, pour une marque de rhum dont nous nous occupons, Instagram sera la vitrine sociale et « intemporelle » avec une sélection pointue d’images de grande qualité avec une vraie recherche de cohérence visuelle. Facebook, aura également ce rôle là mais intégrera aussi une stratégie de « snacking content » pour créer de la viralité. Twitter en revanche nous servira de plateforme de discussion avec le monde professionnel.

5/ Avez-vous mis en place des KPI pour mesurer le succès des actions ?

Nous mesurons en effet chacune de nos campagnes et actions à travers des reporting mensuels très strictes et extrêmement concrets. Cela passe par la mesure du taux d’engagement, la croissance de la communauté, notre position par rapport à nos concurrents, le coût par clic etc. Rien que de très classique en somme !

6 /Comment intégrez-vous les réseaux sociaux dans les stratégies de relations presse ?

C’est l’avantage que nous avons à l’agence Pain Vin : nos clients sont pour la plupart accompagnés en CM et sur les relations presse. Ainsi, nous pouvons penser la stratégie en tandem et garantir une homogénéité sur toutes les méthodes de communication. Nous réalisons également au pôle digital des relations avec les blogueurs et influenceurs qui est très proche du travail réalisé en relations presse.

7/ As-tu l’impression que les clients comprennent mieux les enjeux du CM qu’auparavant ? Sont-ils plus matures ?

Je ne pourrais pas définir de profil type de nos clients. Il y en a pour qui le CM est inscrit dans leur stratégie depuis des années, d’autres découvrent tout juste. Pour ces derniers, nous endossons aussi un rôle de conseil et de pédagogie en les appliquant à des cas très concrets. Je pense aussi que la « maturité » dépend du budget que nos clients sont capables d’allouer à leur communication sans que cela mette leur entreprise en difficulté.

8/ Les agences qui proposent des prestations de CM sont de plus en plus nombreuses. Qu’est-ce qui les différencie ?

En effet, le marché est de plus en plus concurrentiel entre les agences mais aussi avec l’internalisation de ces prestations. La vraie différence se créée, à mon sens, de par la relation client et l’ADN de l’agence. Nous sommes spécialisés dans le monde du vin, des spiritueux et de la gastronomie et cela se ressent dans les profils que nous recrutons. Nous privilégions des passionnés pour garantir à nos clients une compréhension à 360° de leur problématique, au-delà de la simple prestation de CM.

9 / Quel regard portes-tu sur l’évolution des médias sociaux et des liens qui s’y développent entre les marques et les consommateurs ?

Je suis bien évidemment convaincu que les médias sociaux ont un bel avenir devant eux ! En revanche, à l’heure où l’information est partout, tout le temps, le consommateur peut vite se retrouver débordé. Les marques doivent alors doubler de créativité pour anticiper les besoins des consommateurs en se concentrant sur le storytelling et la capacité à produire son propre contenu en devenant un media à part entière.

B

Pour suivre l'agence Pain Vin sur les Réseaux sociaux